UDYS - Outils et solutions pour apprendre autrement.

Udys PreGraph Standard

Développé en collaboration avec des ergothérapeutes spécialisés dans la rééducation du graphisme.

Le travail du prégraphisme est l’étape indispensable à développer pour les enfants et les plus grands pour acquérir une écriture manuelle de qualité, avec une rapidité correcte.

UDYS Pregraph entraîne progressivement à tous les gestes de prégraphisme d’abord de manière isolé, puis via des exercices combinés. Il est possible d’y créer ses propres enchaînements et d’y rajouter des contraintes de temps.

Un outil statistique calcule votre progression et recense vos erreurs.

Udys Pregrah fonctionne très bien au doigt mais, pour un travail optimal, il est préférable d’utiliser un stylet adapté, semblable au crayon, favorisant ainsi la bonne tenue du crayon par la suite.

Udys Prégraph est une application disponible sur tablette et téléphone Android.

Ce logiciel fait travailler le prégraphisme: la formation d’une lettre passe par la création de plusieurs signes. Par exemple, pour former la lettre a en écriture cursive il est nécessaire d’associer deux symboles (sans compter la liaison avec les autres lettres)

Screenshots_2015-01-27-22-32-02et     Screenshots_2015-01-27-22-32-31    donnelettre a

Ces symboles (ou glyphes) sont indispensables pour la formation des lettres et forment la base de notre écriture sous la forme de lettres en capitale, script et cursive.

Prégraph, en redécomposant le graphisme, permet de travailler à la source de celui-ci et ainsi de l’acquérir, de l’améliorer ou de le stimuler.

Sommaire

Positionnement

udysPregraph_sceance03

 

Le graphisme (l’écriture manuscrite) est une activité très complexe qui fait appel à la totalité des membres supérieurs :

L’épaule pour positionner globalement le stylo au plus près de la zone ou l’on veut écrire et pour le déplacer en cours d’écriture

Le coude et le poignet pour améliorer ce positionnement et ce déplacement

Les doigts et plus particulièrement la prise tridigitale qui permettent de former les lettres et donc les boucles, les déliés etc……

Le membre qui n’écrit pas doit être en soutien pour tenir la feuille et aussi maintenir une symétrie pour préserver la colonne et limiter la fatigue.

Udys Prégraph fait travailler ces différentes parties mais demande un œil extérieur pour soutenir l’apprentissage.

Matériel nécessaire

(en plus d’une tablette et du logiciel)

Un stylet : le plus ergonomique possible pour faciliter le positionnement des doigts

udysPregraph_sceance04

Un cache :  à placer sous la tranche de la main lors du tracé pour limiter les interférences avec la détection de l’écran. Même si le logiciel élimine l’information de l’appui de la tranche de la main, la tablette enregistre cet appui et peut se retrouver saturée d’informations et donc ne plus détecter le stylet. Un petit morceau de carton  ou de tissu épais est suffisant et facilite la glisse de la main.

Fonctions

tempFileForShare

Mode entrainement : il permet de travailler les glyphes seuls et  de manière répétitive afin de découvrir ou redécouvrir le mouvement à réaliser.

udysPregraph_screenshot01udysPregraph_screenshot02

Mode enchainement : il favorise la maîtrise des différents glyphes du mode entrainement qui sont organisés par niveau tout d’abord puis combinés.

udysPregraph_screenshot03

Mode création: il permet d’orienter le travail que l’on souhaite faire avec l’enfant et de créer des exercices totalement adaptés à ses besoins. L’utilisateur peut ainsi  se donner des challenges en créant des formes qui ont du sens. Dans ce mode il est possible de maîtriser :

  1. L’enchainement des glyphes tout d’abord : en sélectionnant un glyphe, les glyphes permettant de faire un tracé continu sont mis en surbrillance, mais il est possible d’enchainer avec des tracés demandant un lever de crayon.
  2. Le niveau de l’exercice : intéressant pour la version pro, cela permet de créer des ensembles d’exercices avec une progression suivant un niveau défini par l’adulte ou le rééducateur.
  3. La durée de l’exercice : une fois le geste maîtrisé, il est possible de travailler sur la vitesse d’exécution en mettant une limite de temps. Un tracé comprenant 5 glyphes est traçable aisément en 10s, il faut rajouter 1s par nombre d’exercice (par défaut 5 donc 5s).
  4. Le nombre d’essais : c’est le nombre de fois qu’il faut refaire le tracé, 5 étant le chiffre par défaut.

Mode glyphes perso : les tracés imaginés dans le mode création se retrouve dans ce mode.

Mode réglages : il permet de modifier la taille des tracés et la tolérance d’erreur

Mode profils : (disponible en version pro) il est possible de créer plusieurs profils utilisateurs avec leur tracés personnalisés, leur statistiques d’erreur et de réussite. Dans un profil autre qu’administrateur, on trouve uniquement les tracés personnalisés ainsi que ceux du mode administrateur. Cela permet de créer des exercices personnalisés qu’on peut utiliser avec plusieurs enfants.

Méthodes de travail

Voici quelques propositions de méthodes de travail avec le logiciel :

udysPregraph_sceance07

Mode entrainement : les glyphes à réaliser y sont très courts, il n’y a pas nécessité de déplacer la main. Cette partie est donc intéressante pour travailler la maîtrise digitale. L’enfant ne doit pas bouger sa main, un maintien au niveau du coude permet de limiter l’utilisation de l’épaule.

udysPregraph_screenshot01

Mode enchainement : le niveau 1 stimule au contraire le déplacement de l’épaule car l’utilisation de la ligne droite rend peu utile le travail digital. Dans ces exercices, il faut au contraire que l’enfant déplace bien son bras. Attention on observe souvent une crispation au niveau des doigts.

udysPregraph_screenshot01

Autres niveaux du mode enchainement : à partir du niveau 2, il est nécessaire d’enchainer un déplacement des doigts et de l’épaule pour avoir un résultat correct. Il faut veiller à ce que l’enfant combine bien l’utilisation des doigts ET le déplacement de la main.

Option tolérance du tracé : il y a trois niveaux

Screenshots_2015-01-07-22-45-02

1. Grande: permet un travail sur petit support comme les téléphones (bien que ceux-ci ne soient pas du tout adapté pour un travail réel) et un travail au doigt. L’utilisation au doigt permet de découvrir les différents tracés. Toutefois, comme le geste est totalement différent du graphisme cela ne permet pas une rééducation réelle du geste mais plutôt une découverte pour susciter l’intérêt ou dans le cadre  d’une rééducation du geste pur (dans le cas d’un travail où la motricité du membre supérieur a besoin d’être travaillée)

Screenshots_2015-01-07-22-45-26

2. Moyenne : permet un travail plus fin, avec un stylet. C’est le mode qui est le plus adapté lorsque l’enfant a un début de maîtrise du geste.

Screenshots_2015-01-07-22-45-54

3. Petite : certaines tablettes ont un stylet intégré (ou stylet Bluetooth) qui permettent une très grande précision. Ce mode exploite la précision de ces outils.